Rechercher
  • Arnaud César Photo

Une semaine à Salon-de-Provence

Pour mon travail, j'ai réalisé une mission d'une semaine à Salon-de-Provence au mois de juin. Cette mission a un caractère inédit pour moi car je n'ai pas l'habitude de réaliser des missions aussi courtes - elles durent en général plusieurs mois - et elles se passent sur des sites industriels, donc loin des centre-ville. Cette fois-ci, mon client est en plein centre de Salon-de-Provence.

C'est l'occasion rêvée de tester mon matériel photo dans une ville pittoresque que je ne connais pas encore, ne sachant pas si je pourrais partir en vacances cet été avec la crise sanitaire. Je prends mon billet de TGV depuis Paris et je réserve une chambre chez l'habitant de l'autre côté du centre ville, mes bagages sont prêts tout comme mon sac photo. Me voilà parti pour une semaine intensive de travail et de reportage.

Je suis accueilli par l'air doux de Provence, au son des cigales et de la Patrouille de France. Les journées sont studieuses - ma mission est d'installer une machine pour un client fournissant les dentistes - mais l'ambiance n'est reste pas moins chaleureuse. Contrairement aux idées reçues que j'aurais pu avoir par le passé, je réussis très vite à m'intégrer à l'équipe avec qui je partage de bons moments et des restaurants le midi. Je garde avec moi mon appareil photo car sur le chemin du travail, j'en profite pour errer dans les ruelles de la ville pour capturer le calme du matin et l'agitation du soir.

Après les traditionnelles photos de la ville, je m'aventure dans tous les recoins insolites et je m'amuse à tenter - avec un succès aléatoire - des sujets et des cadrages différents. Je capture des instants de vie. Une rencontre électrique entre un chat et un chien, deux personnes assises sur un banc contemplant la ville et refaisant le monde.

Puis durant mes déambulations, je croise la route d'un homme et de son chien qui ne le quitte pas d'une semelle. Je m'arrête et la conversation s'engage. David - c'est son prénom - a grandi ici. Il me raconte qu'il aide les personnes âgées en faisant leurs courses et en réparant leur ordinateur et qu'il loge les sans abris chez lui. Un de ces amis qu'il hébergerait vient justement nous rejoindre pour discuter, attiré par mon appareil photo. Après une photo de groupe, je rentre à mon appartement.

Le dernier soir, un de mes collègues du moment m'invite à sortir en ville tâter le pouls de la vie nocturne locale. J'y ai fait de belles rencontres animées et arrosées que je ne manque pas d'immortaliser à leur grand plaisir.

Après une semaine bien remplie, une mission réussie - c'était quand même le but de ma venue - et de nombreuses rencontres, il est temps pour moi de rentrer là-haut.

Je garderais de cette jolie bourgade le souvenir d'une cité riche et vivante comme je l'ai rarement vu pour une ville moyenne française. Salon-de-Provence est une ville chaleureuse ou il fait bon vivre et où en l'espace de 5 jours je m'y suis constitué un groupe d'amis. J'y reviendrais assurément.


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout